Vidéo des 10 ans

Vous avez dit ping-pong ?

La 5ème édition du DHS Swiss Table Tennis Open Lausanne (DHS STTOL pour les intimes) se déroulera ce week-end à la Vallée de la Jeunesse à Lausanne. Le plus grand tournoi international de Suisse aura la chance d’accueillir certains des meilleurs pongistes au monde. C’est le rendez-vous incontournable des amoureux du ping en Suisse. Alors pourquoi pas toi ? Bon OK, ça c’est pas du tout un argument…

Ouais mais c’est pas vraiment un sport le ping-pong…

Soyons clairs d’emblée, ce tournoi ne ressemblera pas à la partie de ping-pong que tu fais au bord du lac. Tu sais, celle que tu fais en tongs, torse nu avec une raquette Migros dans la main (ou un frisbee) et une bière dans l’autre et 6 dans l’estomac. Celle que tu joues sur ces belles tables en pierre brûlante et ce filet en fer si reconnaissable à son bruit qui te punit quand tu mets la balle dedans. Deuxième déception pour toi amateur de ping-pong piscine, à ce niveau, pas de catégorie table tournante. Tu ne verras donc pas des mecs courir autour de la table pour espérer décrocher leur place dans la fameuse finale en trois points qui te permet de gagner un joker. Là, on parle d’un sport où si les spectateurs ne se chauffent pas un minimum la nuque avant le tournoi, vu la vitesse de la balle, c’est le torticolis à coup sûr. On parle d’un sport hyper spectaculaire, avec des joueurs et joueuses à 4 mètres de la table qui te ramènent des balles que même Nadal ne ramènera jamais. On parle d’un sport où le joueur fait arrêter la ventilation de la salle car celle-ci fait bouger sa balle. On parle même d’un sport où la moindre chemise blanche est interdite derrière la table car la balle se confondrait avec elle. Des beaux tarés, on vous dit…

Finale 2016 STTOL Lausanne, février 2016. 

De toute façon, c’est toujours les Chinois qui gagnent

En plus ce sport perd tout son intérêt quand on sait qu’il est ultra dominé par les Chinois. Ça fait 3 olympiades (parce que, oui, c’est un sport olympique) que la Chine gagne tout, chez les hommes et chez les femmes et par équipe. 12 médailles d’or sur 12, intouchables les types. La domination est telle que, chez les filles notamment, les meilleures européennes s’appellent Chen, Li , Jiu et autre Chi. Le Qatar n’a rien inventé avec son équipe de handball… Mais je vous promets que ce n’est ni un Chinois, ni une Chinoise qui va gagner le tournoi lausannois. Tout simplement parce qu’il n’y en a pas ! Et pourtant le niveau sera clairement au rendez-vous. Chez les hommes, derrière les 3 premiers mondiaux chinois, on trouve deux coéquipiers de club (Fakel Orenbourg dans l’Oural russe) et ils seront à Lausanne ce week-end. Tout d’abord Jun Mizutani, 4ème mondial, Japonais (les plus racistes diront que c’est comme un Chinois) et médaillé de bronze aux derniers Jeux Olympiques à Rio. Et ensuite l’Allemand Dimitrij « Dima » Ovtcharov, 5ème mondial, triple vainqueur du Top 16 européen dont le dernier s’est déroulé à Antibes le week-end passé. Et vous voulez une anecdote ? Les deux têtes de séries masculines jouent un match de Champions League en Russie samedi avant d’arriver à Lausanne dimanche pour les ¼ de finales… Oui ! Il y a une Champions League en ping-pong où un Cergy Pontoise–Saarbrücken équivaut à un Bayern-Juve…

Jun Mizutani, meilleur joueur du monde (si on ne compte pas les chinois)

Plaisanterie mise à part, le DHS STTOL 2017 sera vraiment un gros gros tournoi ! 7 membres du Top 100 mondial masculin et 5 du Top 100 mondial féminin seront à Lausanne. La crème de la crème ! De plus, Messieurs, certaines pongistes valent le détour. Et pas seulement pour leur habileté à la table… En fin ça c’est hyper subjectif, notre vénéré Marco Reymond en avait fait l’amère expérience en 2013

Et les Suisses dans tout ça ?

Ne nous mentons pas, la Suisse n’est pas une grande nation du tennis de table. Il n’y a pas de Federer, de Wawrinka ou encore d’Hingis pongiste. Et, il faut chercher loin pour trouver l’équivalent d’un Chiudinelli… Mais, il se murmure que le niveau suisse a beaucoup progressé et la relève est de plus en plus forte. Genre nos joueurs ont franchi la 500e place mondiale. Mais dans le marasme du ping helvétique, on trouve une lueur d’espoir en la personne de Rachel Moret. La Morgienne de 27 ans, qui soit dit en passant a commencé le tennis de table en gagnant le tournoi de la piscine de Morges il y a une quinzaine d’années (comme quoi…), frappe à la porte du top 100. Tête de série numéro 8, elle peut espérer se qualifier pour les quarts et pourquoi pas créer l’exploit pour prendre une place sur le podium. Côté masculin, cela sera plus difficile mais le chaudron de la Vallée de la Jeunesse a déjà galvanisé quelques Helvètes qui ont sorti le match de leur vie.

Pas encore convaincu ? Voici une liste aussi longue que celle des blessures de Charlotte Chable et Belinda Bencic cumulées

L’occasion rêvée de découvrir ce sport trop peu connu du grand public. Imaginez que Nadal et Wawrinka viennent jouer à Lausanne avec plusieurs autres membres du Top 100. Les pongistes c’est pareil mais en mieux. En plus, tu peux les voir de tout près. Le moment idéal pour enfin montrer à ton pote qu’il faut qu’il arrête de se la raconter, et que le fait qu’il ait gagné deux fois le tournoi de Bellerive-Plage ne fait pas de lui le Dieu du ping-pong.

L’opportunité d’enfin enterrer toutes ces légendes urbaines qui tournent sur le ping. Non, on n’est pas obligés de servir croisé et si le service touche deux fois de ton côté ça compte quand même. On compte jusqu’à 11 points maintenant. Continue à compter jusqu’à 21, c’est un peu comme si tu collectionnais toujours les vignettes Panini de l’Euro 2000.

Tu pourras filmer des points de fou avec ton smartphone et espérer faire le buzz sur Facebook avec le point du siècle.

Et puis sans déconner, tu voulais regarder quoi ce week-end ? Tu voulais voir Lara à St-Moritz ? Elle n’est pas top en combi. Le beach-volley lui irait mieux. Et puis tu regarderas le replay sur RTS sport. Ça te permettra de zapper les 15 Autrichiennes dont tu te fous royalement. La Fed Cup ? Vaut mieux garder en tête le dernier match de Roger pour l’image du tennis helvétique. Le foot ? T’as peur de louper un vieux Lucerne – Young Boys qui va finir sur un 0-0 ? Franchement, tu vas être tellement mieux dans un gradin plein (ça te changera des matchs du LS ou de Servette) en train de regarder des mecs et des filles qui suent des doigts pour un prize Money, honorable dans le ping certes, mais assez misérable comparé aux autres sports. Du sport, du vrai, pour la gloire et le beau jeu. Donc en venant faire un tour du côté de la Vallée de la Jeunesse, je vous promets de l’ambiance, du spectacle, du fair-play et une bonne bière entre potes. C’est pas ça le menu parfait pour un sportif du dimanche ? Et en plus les billets ne sont pas chers. Allez viens ! Ça va être bien bien bien bien bien !

 

Toutes les photos sont de Rémy Gros

Mots-clefs :

Commentaires (3)

  • Avatar

    Costa

    |

    Excellent article Bravo ?

    Reply

  • Avatar

    Bouvard Olivier

    |

    Bravo super article qui donne envie de venir, et peut être de faire du Ping pour les néophytes. ..

    Reply

  • Avatar

    LEGOUT Helene

    |

    Super Article..Bravo l’Artiste!

    Reply

Laisser un commentaire

Commentaires FB